Comment mes humeurs de « femme » sont un signe que je suis une grande mathématicienne

L’autre jour j’ai publié une image du ciel sur instagram (tu l’as peut-être vue ?) avec quelques lignes en lien avec mon humeur…. Un peu instable comme ce ciel changeant que j’ai photographié.

Et ce week end, me demande pas pourquoi j’y ai repensé …

Je ne sais pas toi mais moi je ne suis pas un fleuve tranquille, je passe souvent du coq à l’âne, j’ai mille idées et envies dans une journée et changer mes plans est quelque chose de tout à fait acceptable pour moi.

Dans une journée, je change d’humeur aussi, ben oui un moment je suis en mode « bisounours » et après en « tempête en pleine mer » … bon je force le trait un peu (rien qu’un peu je te promets)

Et toi ça te parle ? vis-tu cela aussi ?

Savais-tu que tu es une mathématicienne hors pair ?? sisisi je te jure !! et cela a rapport avec les humeurs changeantes !

Je ne sais pas quel âge tu as mais bon … depuis tes 10 ou 11 ans tu as tes règles. Je préfère dire 11 ans … argh ma fille a 8 ans et demi….
Donc depuis tes 11 ans tu calcules.. sisi

D’abord tu calcules pour aller à la plage et ne pas te retrouver avec des litres de sang dans ton maillot.

Tu calcules pour ne pas aller à la gym … et là tes règles ben elles viennent bizarrement 3x par mois .. sisi je te jure (j’ai été prof des 14-15 ans pendant 10ans …)

Tu calcules le nombre de jours ou tu n’as pas mal (un autre sujet dont je te parlerai un autre jour)

Tu as peut-être aussi calculé quand tu as oublié la pilule ou autre frayeur car tu n’étais pas prête ..

Ensuite tu calcules dans combien de jour tu ovules histoire que Monsieur et toi soyez frais pour l’action …

Bref tu l’as compris grâce à nos règles nous calculons depuis nos 11ans et souvent c’est inconscient. Ben oui, si tu te dis non non je ne calcule pas : je sais . Oui tu sais car ton cerveau lui calcule et a pris l’habitude. (je n’entre pas dans les détails, si tu es intéressée écris-moi 🙂

Donc on calcule .. et ensuite on agrandit nos calculs à d’autres sphères … ben oui cela serait dommage de ne pas en faire profiter tout le monde..

Et du coup tu te retrouves au boulot : bon je pars dans 7minutes, 12min de trajet il sera 18h02 je mets le gigot avec les pdt déjà coupées ce matin et la branche de romarin (remarque mon don pour la cuisine..) et 18h45 on passe à table.

Pendant ce temps, je lis une histoire au petit 9minutes, la grande fait ses devoirs en même temps, je vais vers la grande pour répondre et voir ses devoirs 7 minutes… .

AARRGGHH il y a des bouchons ….. donc si le trafic se libère dans 3 minutes, j’arrive non pas à 18h02 mais à …. QUEL EST L’AGE DU CAPITAINE ??

Tu te reconnais ??

Moi je te dis les fonctions, les équations peut-être que ce n’est pas utile (même si c’est joli et drôlement rigolo à faire je trouve) par contre nous sommes des expertes

en CALCUL MENTAL

MENTAL ?? tiens donc 🙂

Bien le lien avec nos humeurs ???

Facile notre cerveau toujours en action fatigue. Entre nos envies, nos pensées, notre anticipation perpétuelle, cela fait friture. C’est d’ailleurs un aspect que j’adore travailler avec mes clientes qui, comme moi, en ont de la friture à force de penser …

Et les hommes ben on est bien d’accord ils n’ont pas leurs règles donc ils sont plus en mode linéaire … sisi nous sommes des mathématiciennes …

Donc tu as plusieurs solutions pratico-pratique :

  1. Prend conscience que tu es dans le calcul mental et note les moments épiques de tes calculs (mode relax et non mode je me flagelle) = quels sont ces moments dans la semaine qui pour toi vont être le début de « la tempête en pleine mer » et demande-toi : de quoi j’ai besoin ? là maintenant tout de suite
  2. Planifie- toi 5 minutes par jour rien que pour toi ! OUI 5 MINUTES OUI c’est POSSIBLE, NON pas de « oui, mais » 🙂
  3. Accepte que tes humeurs changent dans une journée, accueille ces changements et vois ta richesse de n’être pas un « encéphalogramme plat » biiipppp
  4. Organise un soir par semaine : pas de plan … personne ne prévoit rien et on voit ensemble ce que l’on fait à manger …

ou encore une dernière pour la route …

5. Quand la tempête arrive, observe ce qu’il se passe dans ton corps ….

Souviens-toi : rien n’est impossible surtout une pause de 5minutes même avec les enfants autour … ex : assied toi au milieu du salon et ne fais plus rien = c’est déjà une pause …

Je te souhaite une magnifique journée !

bizz <3 😉

PS : Si tu sais que cet article aiderai quelqu’un autour de toi, partage-lui ! 🙂

PPS : tu aimerais en savoir plus sur les humeurs, comment observer ce qu’il se passe dans ton corps ? ou comment travailler avec moi ? Ecris-moi ici :  justine@lesfeesimparfaites.com ou via ce formulaire www.lesfeesimparfaites.com/contact/

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: