Category Archives for Non classé

Et toi, tu t’offres des trucs ?

Et toi, tu t’offres des trucs ?

En cette période post Noël et pré Saint-Valentin (comme quoi nous sommes entourée de fêtes et de routine malgré nous), je m’interroge sur tes habitudes de consommatrice 😉

Eh oui, Noël est une des grande fêtes durant laquelle tu as plaisir de gâter tes amours, et les gens autour de toi ( j’en suis à peu près sûre 😉 ) Et tu reçois peut-être des cadeaux, des choses qui te font également plaisir et que tu désirais.

La Saint-Valentin, que tu y participes ou non, généralement c’est le moment ou l’homme sort le grand (ou petit) jeu et vous passez une soirée en amoureux plus ou moins somptueuse.

Peut-être que tu aimerais bien que durant le reste de l’année l’attention, le partage des tâches, les mots doux et les moments de connexion et d’intérêt soient plus présents.

Peut-être que tu aimerais qu’il cesse de te demander quoi faire pour t’aider.

Peut-être que tu dis : j’ai de la chance, il m’aide beaucoup à la maison.

Peut-être que tu dis : on a partagé et on fait chacun ses tâches, je ne suis pas plus responsable que lui.

Peut-être …

Donc je te disais, je me demandais comment se passait tes habitudes de consommation …

Du coup, j’ai posé la question autour de moi à plusieurs mamans, clientes ou amies et je leur ai demandé qu’est-ce que tu t’offres toi dans ton quotidien ?

Et là, je fus assez surprise, enfin c’est un peu mentir car j’en parlais déjà dans cet article ICI !

Les réponses furent : rien, ou pas grand chose. « Je préfère acheter quelque chose pour mes enfants » « je n’ai besoin de rien » « je vais déjà chez le coiffeur et l’esthéticienne » « je m’offre un abo de fitness » « je n’ai déjà pas le temps » lire cet article à ce sujet du temps ICI

Bref, les mamans qui bossent, qui s’occupent de presque tout à la maison ne s’offrent que très peu.

Je fais une parenthèse parce que c’est bientôt la fête des mères 😉 de mon expérience beaucoup des clientes qui me disaient j’ai de la chance mon mari aide, il fait sa part, oubliaient de regarder les parties organisations et gestion loisirs, école, médecin ou autre « petits détails » du quotidien.

Parenthèse fermée, donc toi qui travaille, qui gère, qui donne de ton cœur, de ton temps, de ton âme aux autres, oublie de te donner à toi.

Bien sûr, c’est ta famille, ce sont les personnes que tu aimes le plus au monde.

Et ce que tu t’offres est souvent pour te faire belle (encore plus que tu ne l’es déjà), pour rester en forme, …

Et pourtant, tu le dis, tu le penses, tu es crevée, tu en as marre de faire tout toute seule, tu aimerais de l’aide mais tu ne sais pas trop comment faire.
Et surtout tu as cette FAUSSE idée que les autres y arrivent mieux que toi !

Et si cette année, tu t’offrais quelque chose pour prendre soin de toi à l’intérieur, pour ton bien-être de maman qui court parce que (comme l’a dit une de mes cliente) TU LE VAUX BIEN ?

Dans cette idée, tu peux trouver plusieurs solutions ! Avec l’intention de te faire du bien, d’améliorer ton quotidien, de faire quelque chose POUR toi !

Un cours de photo, un coach fitness, apprendre le portugais, des cours de caligraphie, …

​ou bien le programme « Je pose ma tête » qui arrive début février, durant lequel tu prends soin de toi, et change tes routines et habitudes. Pour plus de détails voici le lien : JE POSE MA TETE

DANS TOUS LES CAS, POUR MOI L’IMPORTANT C’EST QUE TU PENSES à TOI (aussi) !

Tu es la personne la plus importante de ta vie !!

Je te souhaite une magnifique journée !!

Interview Inspirante : Emilie, mamandeteste.com

Emilie est une bloggeuse suisse, maman de 2 enfants n°1 et n°2 🙂 entre autres …

Son blog est riche, rempli d’humour et de trucs et astuces pour notre quotidien !

Une interview magnifique au bord du lac de Neuchâtel, parlant de sujets qui me tiennent à coeur ! Et qui t’intéresseront au plus au point 🙂

Nous parlons de lâcher prise, d’imperfection, de la place du papa, de la pression tout cela accompagnées des canards …

Tu veux en savoir plus :  🙂

Son site : Mamandeteste

Son compte Instagram : Mamandeteste

Son compte Facebook : Mamandeteste

 

Comment j’ai affronté ma peur

Depuis petite j’ai peur d’écrire…
Je me souviens très précisément d’une rédaction que je devais faire pour l’école … j’étais contente de moi, je m’étais trouvée drôle, les idées étaient venues rapidement et écrire avait été fluide.

Pas de soucis tu me diras … ben non .. jusqu’à ce que quelqu’un que j’aimais beaucoup le lise et là patatras donne son avis et me donne des conseils sur les tournures de phrases « Justine ta syntaxe sérieusement elle est pas terrible », sur mon utilisation du vocabulaire «Justine, tu pourrais utiliser plus que les 3000mots de voc de base .. franchement … » et pire commence à réécrire à sa sauce en me promettant que franchement ça serait mieux …

Du coup, j’ai arrêté de penser que j’écrivais des choses intéressantes avec mon style oui assez parlé je sais …

J’ai arrêté d’écrire … dans mes carnets, des cartes postales, mes histoires que j’aimais inventer…

Et j’ai délégué .. mes lettres de motivations, j’écrivais mes idées principales et je demandais à des amies/amis de les tourner « mieux ». J’ai eu des situations très comiques du coup … par exemple une fois où mon ami me la renvoie.. je la lis et j’y comprends rien  que j’ai ris !!

Je me suis arrangée pour ne plus avoir besoin d’écrire … et avec mes newsletters ou articles de blogs je me suis forcée au début … en me disant elles vont bien voir ces mamans merveilleuses que je ne sais pas écrire …

J’ai d’ailleurs été pas du tout régulière comme si je ne voulais pas t’embêter avec mes textes simples et mal écrits …

Je suis passée aux interviews sur mon blog et à ne plus écrire d’article alors que j’ai pleins de choses à te dire

Tout ça étant bien inconscient avec la source de ma peur … eh oui, je n’avais pas du tout compris que mes tentatives et stratégies de fuite ou d’évitement pour écrire étaient liées à cet événement principalement. (je suis sûre qu’il y en a eu d’autres, mais celui-ci je m’en souviens très bien)

Bien sûr, je travaille avec mes clientes sur les peurs et les blocages de la vie quotidienne du coup, je l’ai identifié chez moi et j’ai pu passer à l’action.

Ces derniers temps, j’ai reçu des mails et des messages de retours sur mes écrits et ils étaient tous positifs et de mamans qui ont aimé mes textes. Elles me disaient que ça leur avaient beaucoup parlé, que ça les avaient aidé …

Et là, j’ai pris conscience que je me freinais, que je me retenais par peur de laisser des erreurs d’ortho … (ce qui arrive tout le temps j’en suis sûre … si cela te dérange toutes mes excuses  ) par peur de te déranger … par peur de …

J’ai donc pris la décision en toute lucidité de recommencer à écrire :
– 3 pages le matin
– avec ma coach <3 nous échangeons que par écrit merci Morgane <3 😉
– avec les petits mots doux, pensées que je te partage chaque semaine
– et petit à petit dans un carnet mes idées et envies de texte plus long…

Et tu sais quoi ? J’en suis ravie ! Je me sens bien en écrivant pour toi dans mon salon cette semaine durant le match de foot suisse- brésil … oui je sais je devrais regarder… mais bon le foot et moi … bref je t’écris.

Avant de parler d’action, je voulais te dire que de parler de cela n’était pas facile pour moi, pour chacune de nous certains sujets sont plus difficiles que d’autres. Tu te diras peut-être mais bon pas besoin d’en faire un fromage de cette peur.. c’est rien … et bien non pour moi c’était gros et je suis contente de t’en avoir parlé. Rassure-toi, ta peur te paraît énorme et pour d’autres elle est rien du tout, insignifiante …
Finalement comme ma rédaction qui était bien pour moi et nulle pour la personne qui a voulu m’aider …
C’est aussi cela qui fait que d’ « avouer » nos peurs déjà à nous -mêmes peut être si difficile… Courage je suis avec toi <3

Mes clientes viennent vers travailler avec moi pour débloquer leurs peurs, leurs réactions désagréables dans leur quotidien ! Et j’aime

Comment je m’y suis prise ? En 3 étapes que je te propose de suivre pour une de tes peurs !

1) Je ne me suis plus menti
Cette étape est la plus dure pour moi, car déjà réaliser que j’ai peur c’est une grosse étape. Puis l’accepter et me dire : oui, c’est vrai je fuis. Une autre grosse étape.
Bon comme je suis une coach un peu vache (exigeante ?) je mets ces 2 étapes dans une seule !

2) J’ai senti ce que cela faisait dans mon corps
Au moment où je sentais la peur, j’ai lâché mon mental, ma tête et je suis allé sentir ce que cela faisait comme sensations désagréables dans mon corps … du coup j’ai senti mon ventre se serrer, mes mains trembler, mes jambes devenir lourdes.

3) J’ai laissé faire mon corps
Je suis restée avec mes sensations désagréables et je les ai laissées évoluer et disparaître.
Puis, je me suis confronté à ma peur à nouveau et mes sensations désagréables ne sont pas revenue.

4) Je suis passée à l’action
J’ai écrit …. À toi, dans mon cahier, à ma coach ….

Donc voici pour toi cette semaine :
a) Identifie une peur, une situation dans laquelle tu stresses régulièrement
b) Quand elle vient, sens ce qu’il se passe dans ton corps
c) Laisse faire les sensations désagréables
d) Regarde ce qu’il se passe quand tu y repenses…
e) Viens me dire comment ça s’est passé

Tu as des questions sur comment accéder à tes sensations ? Envie d’en savoir plus pour travailler avec moi ?
Rejoins- moi à la formation gratuite de mercredi soir 20 juin 20h via zoom. Tout ce que tu as à faire : m’écrire un mail 🙂 justine@lesfeesimparfaites.com

 

Tu penses que cet article peut aider quelqu’un que tu connais ? Partage-le lui 🙂

Comment mes humeurs de « femme » sont un signe que je suis une grande mathématicienne

L’autre jour j’ai publié une image du ciel sur instagram (tu l’as peut-être vue ?) avec quelques lignes en lien avec mon humeur…. Un peu instable comme ce ciel changeant que j’ai photographié.

Et ce week end, me demande pas pourquoi j’y ai repensé …

Je ne sais pas toi mais moi je ne suis pas un fleuve tranquille, je passe souvent du coq à l’âne, j’ai mille idées et envies dans une journée et changer mes plans est quelque chose de tout à fait acceptable pour moi.

Dans une journée, je change d’humeur aussi, ben oui un moment je suis en mode « bisounours » et après en « tempête en pleine mer » … bon je force le trait un peu (rien qu’un peu je te promets)

Et toi ça te parle ? vis-tu cela aussi ?

Savais-tu que tu es une mathématicienne hors pair ?? sisisi je te jure !! et cela a rapport avec les humeurs changeantes !

Je ne sais pas quel âge tu as mais bon … depuis tes 10 ou 11 ans tu as tes règles. Je préfère dire 11 ans … argh ma fille a 8 ans et demi….
Donc depuis tes 11 ans tu calcules.. sisi

D’abord tu calcules pour aller à la plage et ne pas te retrouver avec des litres de sang dans ton maillot.

Tu calcules pour ne pas aller à la gym … et là tes règles ben elles viennent bizarrement 3x par mois .. sisi je te jure (j’ai été prof des 14-15 ans pendant 10ans …)

Tu calcules le nombre de jours ou tu n’as pas mal (un autre sujet dont je te parlerai un autre jour)

Tu as peut-être aussi calculé quand tu as oublié la pilule ou autre frayeur car tu n’étais pas prête ..

Ensuite tu calcules dans combien de jour tu ovules histoire que Monsieur et toi soyez frais pour l’action …

Bref tu l’as compris grâce à nos règles nous calculons depuis nos 11ans et souvent c’est inconscient. Ben oui, si tu te dis non non je ne calcule pas : je sais . Oui tu sais car ton cerveau lui calcule et a pris l’habitude. (je n’entre pas dans les détails, si tu es intéressée écris-moi 🙂

Donc on calcule .. et ensuite on agrandit nos calculs à d’autres sphères … ben oui cela serait dommage de ne pas en faire profiter tout le monde..

Et du coup tu te retrouves au boulot : bon je pars dans 7minutes, 12min de trajet il sera 18h02 je mets le gigot avec les pdt déjà coupées ce matin et la branche de romarin (remarque mon don pour la cuisine..) et 18h45 on passe à table.

Pendant ce temps, je lis une histoire au petit 9minutes, la grande fait ses devoirs en même temps, je vais vers la grande pour répondre et voir ses devoirs 7 minutes… .

AARRGGHH il y a des bouchons ….. donc si le trafic se libère dans 3 minutes, j’arrive non pas à 18h02 mais à …. QUEL EST L’AGE DU CAPITAINE ??

Tu te reconnais ??

Moi je te dis les fonctions, les équations peut-être que ce n’est pas utile (même si c’est joli et drôlement rigolo à faire je trouve) par contre nous sommes des expertes

en CALCUL MENTAL

MENTAL ?? tiens donc 🙂

Bien le lien avec nos humeurs ???

Facile notre cerveau toujours en action fatigue. Entre nos envies, nos pensées, notre anticipation perpétuelle, cela fait friture. C’est d’ailleurs un aspect que j’adore travailler avec mes clientes qui, comme moi, en ont de la friture à force de penser …

Et les hommes ben on est bien d’accord ils n’ont pas leurs règles donc ils sont plus en mode linéaire … sisi nous sommes des mathématiciennes …

Donc tu as plusieurs solutions pratico-pratique :

  1. Prend conscience que tu es dans le calcul mental et note les moments épiques de tes calculs (mode relax et non mode je me flagelle) = quels sont ces moments dans la semaine qui pour toi vont être le début de « la tempête en pleine mer » et demande-toi : de quoi j’ai besoin ? là maintenant tout de suite
  2. Planifie- toi 5 minutes par jour rien que pour toi ! OUI 5 MINUTES OUI c’est POSSIBLE, NON pas de « oui, mais » 🙂
  3. Accepte que tes humeurs changent dans une journée, accueille ces changements et vois ta richesse de n’être pas un « encéphalogramme plat » biiipppp
  4. Organise un soir par semaine : pas de plan … personne ne prévoit rien et on voit ensemble ce que l’on fait à manger …

ou encore une dernière pour la route …

5. Quand la tempête arrive, observe ce qu’il se passe dans ton corps ….

Souviens-toi : rien n’est impossible surtout une pause de 5minutes même avec les enfants autour … ex : assied toi au milieu du salon et ne fais plus rien = c’est déjà une pause …

Je te souhaite une magnifique journée !

bizz <3 😉

PS : Si tu sais que cet article aiderai quelqu’un autour de toi, partage-lui ! 🙂

PPS : tu aimerais en savoir plus sur les humeurs, comment observer ce qu’il se passe dans ton corps ? ou comment travailler avec moi ? Ecris-moi ici :  justine@lesfeesimparfaites.com ou via ce formulaire www.lesfeesimparfaites.com/contact/